Metal: A Headbanger's Journey

Metal: A Headbanger's Journey

  • Version :

"Depuis mes 12 ans, je défends mon amour pour le Heavy Metal contre ceux qui le traitent de "sous" musique. Je réponds maintenant qu'on le ressent ou pas. Si vous n'êtes pas envahi par un sentiment de puissance, si les poils de votre nuque ne se hérissent pas, vous ne le comprendrez jamais. Et vous savez quoi ? Ce n'est pas grave. À en juger par les 40 000 métalleux qui m'entourent, on se débrouille très bien sans vous."

En 1986, le Heavy Metal devient la musique la plus populaire à travers le monde, et un peu partout, les ados portent les cheveux longs et font le signe des cornes du diable. Mais ça n'était pas du goût de tout le monde. Les musiciens de Metal furent accusés de pousser les jeunes au suicide ou au meurtre. Le Heavy Metal était alors le nouveau démon à abattre, et les fans mis au ban de la société.

Ce documentaire suit la quête de Sam Dunn, métalleux anthropologue canadien, et son voyage à travers le monde pour comprendre pourquoi cette musique a longtemps été stéréotypée, critiquée, et malgré tout adorée par des milliers de fans à travers le monde.

Notre avis :

S'il ne devait y avoir qu'un seul documentaire pour résumer le Metal, ses origines, sa culture, son histoire, ses courants et sous-genres, ses dérives et son adoration sans limite par ses fans, ce serait celui-là. Sam Dunn essaie également de détruire certains clichés stigmatisant le Metal tout en restant le plus impartial possible et en faisant intervenir un grand nombre de témoins venus de différents horizons (musiciens ou non).

Parmi les moments notables, l'interview de Dee Snider sur les attaques du Parents Music Resource Center mené par Tipper Gore dans les années 80 contre le Metal, ainsi que la très célèbre réponse de Gaahl sur les inspirations de Gorgoroth, devenue un meme sur Internet.

Réalisateur·trice :