Last Days Here

Last Days Here

  • Version :

"J'ai pris des drogues pendant 44 ans, j'ai été dépendant à l'héroïne pendant 39 ans, j'ai été accro au crack pendant environ 22 ans, j'ai été en centre de désintox. C'est pour ça que je souris et que je dis aux gens "Je suis vivant, mec !". Je ne suis pas censé être en vie."

Ce documentaire suit Bobby Liebling, chanteur et fondateur du groupe mythique de Doom Metal Pentagram, formé en 1971 mais actif de manière très irrégulière pendant 40 ans.

Agé d'une cinquantaine d'années au moment du tournage, Bobby Liebling, accro à la drogue, vit dans le sous-sol de ses parents. Alors que la musique de Pentagram est redécouverte par la scène Metal, le chanteur tente de remonter la pente. Son ami et manager Sean Pelletier essaie de l'aider à surmonter ses addictions et échapper à son ancienne vie.

Notre avis :

"Last Days Here" retrace le combat quotidien du chanteur contre la drogue mais aussi le parcours d'un groupe qui n'a pas eu le succès qu'il aurait dû avoir avec de nombreuses interviews des membres du groupe, des parents de Bobby Leibling et de ses amis.

Un documentaire intime et touchant qui montre également le rôle primordial de Sean "Pellet" Pelletier qui tente le tout pour le tout pour que le groupe sorte un nouvel album, quitte à investir son argent personnel dans ce projet qui ne tient qu'à un fil.

Après un passage raté au Hellfest 2017, Bobby ayant été remplacé quelque temps avant pour partir en cure de désintox, on a pu le voir avec Pentagram lors du deuxième week-end du Hellfest 2022.

Featuring :

Réalisateur·trice :